* : لودي الشامية (الكاتـب : loaie al-sayem - آخر مشاركة : نور عسكر - - الوقت: 18h24 - التاريخ: 04/03/2024)           »          مجموعة الاذاعة التونسية (الكاتـب : امحمد شعبان - آخر مشاركة : غريب محمد - - الوقت: 14h30 - التاريخ: 04/03/2024)           »          فنانين لم يحالفهم الحظ... (الكاتـب : Sami Dorbez - آخر مشاركة : غريب محمد - - الوقت: 14h00 - التاريخ: 04/03/2024)           »          فــرقــة إذاعــة صــفــاقــس (الكاتـب : أبو بيرم - آخر مشاركة : غريب محمد - - الوقت: 13h31 - التاريخ: 04/03/2024)           »          نوت الأستاذ الهائف (الكاتـب : الهائف - - الوقت: 10h34 - التاريخ: 04/03/2024)           »          شخـيّر سـلطان (الكاتـب : د.نعمان - آخر مشاركة : نور عسكر - - الوقت: 01h23 - التاريخ: 04/03/2024)           »          فهـد نجّـار (الكاتـب : ahmad odeh - آخر مشاركة : نور عسكر - - الوقت: 01h10 - التاريخ: 04/03/2024)           »          رواد الإذاعة المصرية (الكاتـب : حازم فودة - - الوقت: 00h55 - التاريخ: 04/03/2024)           »          غادة سالم (الكاتـب : ماهر العطار - آخر مشاركة : ابوعلي خفاجي - - الوقت: 22h48 - التاريخ: 03/03/2024)           »          محمد الصادق (الكاتـب : abuaseem - آخر مشاركة : محمود نديم فتحي - - الوقت: 22h24 - التاريخ: 03/03/2024)


العودة   منتدى سماعي للطرب العربي الأصيل > الموروث الشعبي والتراث الغنائي العربي > المغرب العربي الكبير > تونس > الأصالة والمعاصرة في الغناء التونسي

روابط سريعة 6
محمد الفرشيشي الطاهر غرسة لويزا التونسية سلاف حسيبة رشدي علية على الرياحي فريتنة درمون
فتحية خيري شافية رشدي زهيرة سالم عزّ الدين ايدير محمد الجمّــوسي محمد الجراري مصطفى زغندة رضا الحجام
الشيخ العفريت ليلى مجدي أحمد حمزة نـعـمـة محمد النوري صليحة شبيْلة راشد قاسم كافي
صفوة توفيق الناصر سلمى هناء راشد محمد أحمد ليلي سفاز خميٌس الحنافي حبيبه مسيكه
يعقوب البشيري مريم الجربي سيمون أميال الهادي القلال ناجية عبد الله نورهان خميس ترنان محمد المورالي
م.ع العزيز العقربي صفيه الشامية الهام مصطفى الشرفي سعاد محاسن ناريمان عايشة بشيرة التونسيّة
محمد العش المطربة راضية الهادي الجويني رؤول جورنو لطفي بوشناق محسن رايس علي هلال موريس ميمون
الكحلاوي التونسي بيشي سلامة الشاذلي أنور عبدالفتـاح راشد آشير مزراحي يوسف حجاج فضيلة ختمي الصادق ثريا
عفيفة جمال سعيدة خالد نبيلة التركي دليلة الطليانة زمردة العلجية رتيبة الشامية يوسف التميمي فليِفلة الشامية
رمـضـان زمــان منصور المجدوب عبد العزيز عبّاس محمد لحمر ليلى التونسية أسمهان التونسية ك.رؤوف النقاطي نجاة التونسية
عبد السلام النقاطي صالح الخميسي قدّور الصرارفي امحمّد الطـّالبي الهادي المقراني صبيحة رتيبة الشامية بنات شمامة
سمورة الهادي اللجمي محمد الحداد الهادي السملالي رضا ديكي مبروك التريكي الحاج محمد اللجمي إذاعة صفاقس
موسيقي الاغاني ابراهيم الطرابلسي وداد الجويني نادية حسن منى راســـــم

رد
 
أدوات الموضوع طرق مشاهدة الموضوع
  #1  
قديم 31/05/2011, 02h59
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي Acher Mizrahi (1890-1967) | آشير مزراحي



بشير مزراحي (آشير مزراحي)



ولد بشير مزراحي (آشر مزراحي) في البلدة القديمة فلسطين- القدس عام 1890 ، وترعرع في حي يمين موشيه وعاش بقية حياته في تونس ما يربو على 50 عاما، منذ العشرينات وحتى قبيل وفاته في العام 1967 . وهو ملحن و شاعر، معلم للموسيقى، ويذكر التاريخ انه اصبح متدينا وكرس معضم وقته في تعليم مبادئ ديانته.

له جملة من الروائع الفنية اليهودية مثل تطريز الكسوة ومحافظ لرداء الصلاة ولوازمها . يُعد آشر مزراحي أحد أبرز الفنانين بين يهود تونس . وقد ألف العديد من الأغاني الشعبية باللادينو، والأغاني التونسية لعمالقة الفنانين الذين أبدعوا في تونس خلال ثلاثينات وأربعينات القرن العشرين على غرار دليلة الطلياني والشيخ العفريت ومن اشهر اغانيه (غزلان البرية و قلبي ذاب من بابا و تسفر وتتغرب بصوته) و (عشاقة بصوت حسيبة رشدي).و يا ناس هملت وعملت السفرة للعفريت

سجل مزراحي في باريس اسطوانات عديدة مع أهم الفنانين التونسيين وانضم في العام 1939 إلى عضوية اتحاد الملحنين في فرنسا، مع العلم أن مطربي اليوم ما زالوا يرددون أغانيه بالعبرية، العربية واللادينو، وفي بعض الأحيان، بدون الإشارة إلى اسم المؤلف .

هذه الفقرة المتميزة في سلسلة "عود و ترانيم " تواكب سيرة حياة ا لشاعر والموسيقار الكبير الذي ترك بصمات بارزة وساطعة على الموسيقى العربية التونسية الحديثة .

بمشاركة:

بروفسور ادفين سروسي – مبادر و مدير فني ׀ إلعاد غباي – إنتاج و إدارة موسيقي، عزف قانون وعرافة ׀

السيد يعقوب أسل ( حفيد آشر مزراحي ) – مستشار فني ׀ هداس بل يردين – غناء لادينو

يهودا زيتون – غناء ترانيم وغناء عربي ׀ يوفال طيب – غناء ترانيم و غناء عربي

دافيد مناحيم – غناء ترانيم وعزف على الناي ا نيتسان حين رزئيل – كمان ׀ ينيف ربه – عود

موشي نوري - دربكة وإيقاع ׀ دافيد رياحي – مرنم ضيف ( طالب متميز لدى آشر مزراحي )

الصور المرفقة
نوع الملف: jpg 1938 Portrait avec la médaille beylicale ....www.sama3y.net.......sami dorbez.jpg‏ (29.5 كيلوبايت, المشاهدات 184)

التعديل الأخير تم بواسطة : Sami Dorbez بتاريخ 17/06/2013 الساعة 11h51
رد مع اقتباس
  #2  
قديم 31/05/2011, 03h01
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: بشير مزراحي (آشر مزراحي)

أنا قلبي طاب من بابا




آشير مزراحي
(او بشير مزراحي كما يسمونه التونسيون)
الملفات المرفقة
نوع الملف: mp3 min baba-mezrahi bachir.mp3‏ (1.77 ميجابايت, المشاهدات 133)

التعديل الأخير تم بواسطة : Sami Dorbez بتاريخ 17/06/2013 الساعة 00h13
رد مع اقتباس
  #3  
قديم 31/05/2011, 03h07
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: بشير مزراحي (آشر مزراحي)





بصوت الشيخ العفريت
رد مع اقتباس
  #4  
قديم 06/06/2013, 07h56
الصورة الرمزية سماعي
سماعي
رقم العضوية:1
 
تاريخ التسجيل: octobre 2005
الجنسية: عربية
الإقامة: سماعي
المشاركات: 3,180
افتراضي رد: آشير مزراحي ( بشير مزراحي)

حبيتك وحبيتيني
الملفات المرفقة
نوع الملف: mp3 Acher Mizrahi - Habitak we Habitini.mp3‏ (2.05 ميجابايت, المشاهدات 56)
__________________

رد مع اقتباس
  #5  
قديم 16/06/2013, 00h46
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

قصة حياة اشر المزراحي كما يرويها حفيده المقيم في باريس


[SIZE="4"][COLOR="Blue"]
Yaacov ASSAL
est le petit fils d'Acher MIZRAHI, fils de SARAH
Il est producteur de Télévision
Voici ce qu'il a écrit:

ACHER SIMON MIZRAHI
1890-1967



Mon grand-père Acher Shimon Mizrahi (Acherico) est né dans la vieille ville de Jérusalem en 1890, fils d' Isaac (Sahouka) et de Vida née Alhadeff, originaire de Rhodes. Son père, le rabbin Isaac Mizrahi, était célèbre pour ses connaissances de la Kabbale, et aussi connu pour être toujours entouré de nombreux disciples.

Au début du siècle dernier, ses parents décidèrent de quitter la vieille ville de Jérusalem pour s'installer dans le nouveau quartier, en dehors des murailles, Yemin Moché. Ils bâtirent, leur nouvelle maison, en face de la synagogue séfarade et un four qui devint pour les habitants, le lieu où l'on venait faire cuire leurs "Bisquotchos" (petits gâteaux secs), leurs "Bouriquitas" (gâteaux salés au fromage ou au épinard), et le "Hamine" du chabbat.

Acher Mizrahi, était Hazan, chanteur et joueur de luth. Il avait une belle voix et était un musicien doué. Il brodait également des sacs pour le talith, et les Parokhots (rideaux pour l'Arche Sainte). Il se maria très jeune avec Rahel, fille d'une famille les plus connues de Jérusalem, la famille Alcheikh.

Pendant la guerre des Balkans (1912-1913), l'armée ottomane mobilisa les jeunes juifs pour le service militaire. Devant le nombre important de morts, certains Yerosalimitains décidèrent de quitter le pays ou de se cacher.

C'est ainsi que le rabbin Paligel, de Jérusalem, aida Acher à quitter le pays pour La Valette, dans l'ïle de Malte muni d'une lettre de recommandation pour le Grand Rabbin de la ville. C'est déguisé en ouvrier qu'Acher quitta la Palestine sur un cargo transportant des oranges. La petite communauté de Malte, n'avait pas besoin d'un autre chantre, et on le dirigea vers la grande Kéhila de Tunis où "Baba Dany" l'aida à s'intégrer. Acher rencontra une communauté dynamique où il fut tout de suite très bien accueilli. Un an plus tard, son épouse Rahel et ses deux filles, Rebecca et Sara, vinrent s'installer à Tunis.

"L'homme à la voix d'or" de Jérusalem conquit d'abord les Juifs de Tunis et puis ceux de toute la Tunisie. Il leurs enseigna l'amour de Sion et des chants sur Jérusalem. En 1915 et en 1916 naquirent Judith et Isaac.

En 1919, au lendemain de la déclaration Balfour et après la fin de la première guerre mondiale l'espoir de voir renaître l'Etat juif sans cesse grandissait. L'appel du pays, et la grande famille laissée en Palestine, décidèrent Acher Mizrahi de revenir à sa ville natale Jérusalem. Il y retrouva, son quartier de Yemin Moché avec le célèbre moulin de Montefiore, ses géraniums, et la synagogue où il aimait chanter depuis son plus jeune âge.

Acher Mizrahi, se réintégra sans aucun problème. Il composa de nombreuses chansons en Ladino des "romances" que l'on fredonne encore de nos jours.

L'écrivain Yaacov Yehoshoua dans son livre "Enfance dans la vieille Jérusalem" le décrit ainsi: "Acher Mizrahi était le plus célèbre de tous les musiciens que connut Jérusalem. Sa renommée s'étendait même jusqu'aux villes et villages arabes. Les jeunes filles de Jérusalem, racontaient que tous, garçons et filles étaient séduits par sa beauté. Il était brun aux yeux verts et avait une voix conquérante. Contrairement aux autres musiciens qui s'habillaient négligemment, Acherico était toujours tiré à quatre épingles... Un foulard de soie blanche ou de couleur entourait toujours son cou, pour protéger sa voix. Lorsque il arrivait, tous se levaient pour le recevoir comme on le fait pour recevoir une personnalité. Il tenait son luth enveloppé dans de la soie, sous son bras. Sur de lui, il marchait tranquillement" (page 212).

En 1926 le Comité de la Grande Synagogue d'Alexandrie, l'invita. Il eut un tel succès qu'on lui demanda de s'installer en Égypte comme Chohet et Hazan. Mon grand père bien que Chohet (diplômé de Jérusalem) était trop sensible pour pratiquer la chehita. Ce qui fut la raison principale de son refus.

L'année 1929 fut celle des troubles et de l'insécurité en Palestine; Hebron, fut la plus éprouvée, et le slogan qui revenait toujours était "édbah el yaoud" (égorge les Juifs). Mon grand père avait l'habitude de porter la "chachiya stambouli" (chapeau de couleur rouge et de haute taille) comme d'ailleurs, beaucoup d'arabes; La "Hagana" lui conseilla de changer son chapeau pour qu'il n'y ait pas d'erreur. Ce que fit Acherico et qui déplut fortement à ses amis arabes, ils virent dans ce geste son appartenance aux Sionistes, pour eux "Achir" n'était plus un "Oueld el Balad" (enfant du pays). Les troubles s'aggravèrent, il y eut de nombreux morts, dont les amis les plus proches d'Acher, ce qui le convainc de retourner à Tunis.

De nombreux chercheurs et musicologues, affirment qu' Acher Mizrahi a introduit en Tunisie, l'influence Andalouse, qui eut aussi un impact sur la musique arabe tunisienne. Acher a écrit pour les plus grands chanteurs de l'époque; Il a composé et écrit plus de trois cents chansons en arabe, plus de deux cent en hébreu, sans compter ceux qu'il avait rédigés en ladino. Parmi les nombreux interprètes des années 20, la plus célèbre, fut sans aucun doute, Habiba Messika - "Habibat el Kul" "l'aimée de tous". Cette chanteuse qui fut musicienne, danseuse et surtout actrice eut une fin tragique. Son amant, Eliahou Memouni un riche commerçant de Testour, de jalousie, l'arrosa d'essence, pendant son sommeil et la brûla. On était en 1930, Habiba Messika avait à peine 35 ans.

Jessie Riahi dans son livre "Cantique pour Habiba" raconte la première rencontre entre Habiba et Acher Mizrahi:

"...Habiba se promenait avec une amie dans les ruelles de Souk El Attarine à Tunis, c'est là qu'elle rencontra Acher Mizrahi. Elle lui coupa la route et se plantant net devant lui, les yeux rieurs elle dit:

- Si Acher, voudriez-vous m'apprendre à jouer du luth?

- Mais qui es-tu donc? demanda-t-il, médusé.

- Je suis la nièce de Leïla Sfez... Comment résister? Acher Mizrahi lui enseigna donc le luth mais aussi quelques règles rudimentaires des chants et de la danse...".

Acher Mizrahi lui ouvrit le monde de la musique. Habiba Messika chantait surtout des airs égyptiens, le répertoire d'Oum Kaltsoum et de Mohamed Abdelwahab mais aussi celui d'Acher Mizrahi.

Après la mort tragique de Habiba, Acher composa, d'après ma mère, une quina (complainte) - que l'on fredonne toujours; dont voici quelques strophes:





Ya ness essmeou el ghriba Venez écouter l'impensable

Eli gara li ana Hbiba Ce qui m'est arrivé à moi, Habiba

Zit men el hkedma farhana Je suis rentrée heureuse de mon travail

Tkhelt el farchi nassanna Fatiguée J'ai été me couchait

Tkel aliya ouahad rhadar Sur moi c'est jeté un homme cruel

Rma aliya el nar Sur moi il a jeté le feu

Ma tkelouch el denia nassiana Ne dites pas qu'on oublie avec le temps

Eli amelali ma khalitouch Moi, je ne l'ai pas laissée

Ikamel el shar Finir le mois





Dans les années 30, Acher entreprit un voyage à Paris pour enregistrer des disques, avec les chanteurs Cheikh Elafrit, Chafia Rochdi, Dalila chanteuse et danseuse et le pianiste Mess'oud Habib, Sara, ma mère, l'accompagnait toujours dans ses déplacements pour s'occuper de ses affaires. La compagnie Pathé tourna un court métrage, genre de clip, avec Acher Mizrahi qui chantait et jouait du luth, alors que Mess'oud Habib jouait du piano et Dalila dansait. On projeta ce clip dans toutes les salles de cinéma de Tunis. C'est à cette époque qu'Acher Mizrahi fut accepté comme membre de la "Société des Auteurs et Compositeurs de Musique" de France (SACEM).

Dans son livre "Tunis chante et danse" Hamadi Abassi écrit que l'un des chanteurs les plus en vogue Cheikh Elafrit, doit au "compositeur-chanteur Acher Mizrahi son plus joli succès, qui restera longtemps indétrônable :"Tisfer we titgharab" (voyage et tu connaîtras le goût de l'exil)" (page 27). Je voudrais souligner le fait que même dans cette chanson arabe, écrite pour un public arabe, Acher Mizrahi parle de son pays natal. Hamadi Abassi a choisi, une citation de Marcel Proust pour décrire Acher Mizrahi: "il appartenait à la race de ces êtres moins contradictoires qu'ils n'en ont l'air, dont l'idéal est viral justement parce que leur tempérament est féminin". (page 48). Il ajoute que "Tunis découvrait les accents de sa- nouvelle voix électrique, celle qu'émettait Radio Tunis, premier poste d'émetteur privé, située Place de l'Alliance Israélite. Sur les ondes Acher Mizrahi chantait: "Atini busa min fummik yichwi dammik ya mahlak" "Iaisse-moi prendre un baiser sur ta bouche, dieu, que tu es jolie" (page 52). Cette chanson devint l'une des plus populaires en Tunisie.

Tous les lundis Radio Tunis avait une émission hébraïque d'une demi-heure à laquelle participait Acher Mizrahi. Un jour la direction de Radio Tunis reçoit une lettre du grand Rabbin de Vienne, la félicitant de l'émission en langue hébraïque. Il avait entendu Acher Mizrahi, chanter, en hébreu -"Ma yaffim aleylot" -°°que sont belles les nuits". accompagné de ses deux filles, Rebecca et Sara. Une année lorsque la fête de Chavouoth se trouva être un lundi, jour de l'émission, mon grand père refusant de chanter un jour de fête, il fut licencié.

Les enfants de Rahel et Acher Mizrahi épousèrent tous des Juifs Tunisiens. Rebecca se maria avec Elle Hassan, Sara avec Victor Assal, Judith avec Jacob Nahmani et Isaac avec Judith Uzan.

En 1993, à l'occasion du film "De Carthage à Jérusalem", que j'ai réalisé pour la télévision Israélienne, Raoul Journo, un des plus grands admirateurs d'Acher Mizrahi, parla avec beaucoup d'émotion de mon grand père. Il affirma "qu'Acher était l'un des trois grands compositeurs les plus en vogue en Tunisie à cette époque", il a même ajouté qu'il n'y avait que lui pour chanter le"Bagdadi". Raoul se souvient même que pour être admis à Radio Tunis, il choisit la chanson "Ya ness Hamelth", un des grands succès d'Acher Mizrahi.

C'est en 1946 qu'Acher Mizrahi publia chez Maklouf Nadjar de Sousse, son livre "Ma'adané Mélekh" (Genèse XLIX, 20) - "Mets délicats des rois", un recueil de ses "Pioutim" (chansons liturgiques). Dans la préface du livre, le grand rabbin de Tunisie Rabbi Haïm Bellaïche écrivait: "Ces lèvres sont des roses. Son palais des douceurs que l'on recherche du fin fond du pays et par de la les mers, pour chanter ses chants orientaux".

Acher Mizrahi fut décoré plusieurs fois. La plus importante des médailles reçues fut celle du Bey le "Nichan Iftikhar".

On peut aujourd'hui avec le recul, affirmer qu'Acher Mizrahi a mâtiné la musique judéo-tunisienne, des sons de la musique de Jérusalem. Son succès fut aussi grand chez les amateurs de musique arabe comme me l'a confirmé, récemment lors de mon séjour à Tunis, le musicologue tunisien Saleh Mahdi.

Il introduit dans ses chansons, l'amour de Sion, et l'histoire d'Israël, que ses élèves de l'école "Or Thora" de Tunis chantent encore aujourd'hui de Jérusalem à Paris, et de Londres à New York, où ils sont devenus chantres.

Dans un travail en cours sur les synagogues de Tunis, Robert Attal rappelle avoir assisté dans la Synagogue de la Rue de la Loire à une lecture hebdomadaire des Psaumes présidée par Acher Mizrahi; à l'issue de l'office du Samedi soir, Acher Mizrahi récitait de sa voix pure et chevrotante la Habdala, et cela régulièrement pendant plusieurs années. En plus des musiques qu'il composait, il avait aussi écrit des chants liturgiques en les adaptant sur de la musique arabe, surtout sur des airs égyptiens.

En février 1957, le Président Habib Bourguiba visita la "hara"le quartier juif de Tunis et l'école "Or Thora" où enseignait mon grand père. Dans son livre "Trois amours vécues" Charles Haddad, président de la communauté raconte: "Connaissant son art, je lui demandai [à Acher Mizrahi - Y.A.], de créer une chanson en l'honneur du Président Bourguiba qui visitait le q quartier juif. J'ai une photo rappelant ce passage de Bourguiba, avec le beau visage d'Acher qui avait agréablement surpris le président par la qualité de son chant et aussi des paroles, conçues dans l'arabe le plus pur, qu'Acher parlait à la perfection" (page 166).

Enfin dans son livre "Juifs et Arabes au pays de Bourguiba" Charles Haddad décrit sa dernière rencontre avec Acher Mizrahi (lui a eu lieu à Marseille en 1967:

"Il était gravement malade mais l'ignorait. Et ses proches, qui voulaient hâter son départ, avaient rencontré des difficultés d'ordre administratif qui remettaient ce départ à une date ultérieure. Apprenant que j'étais à Marseille, le chantre fit le voyage d'Avignon pour me voir et obtenir mon intervention. Je fis fixer son départ à très proche échéance. Il m'en sut gré et, voulant m'exprimer sa reconnaissance, mit la main à la poche pour me proposer des honoraires. Je le grondai en lui rappelant notre passé commun. Puis me révisant:

- Vous pouvez me régler si vous le voulez.

- Comment?

- En me chantant quelques chants des temps heureux. - Volontiers, me dit-il.

Je plaçai devant lui magnétophone et micro qu'une amie disparue et tant regrettée, Mme Uzan, eu vite fait de me procurer, et il enregistra tous les chants qui lui venaient aux lèvres. Puis s'arrêtant, il me dit: Je vais vous chanter un chant de Kippour qui se situe à l'heure de l'évocation du sacrifice du Grand Prêtre. L'air remonte à l'époque la plus reculée, peut-être à la destruction du Temple. Je crois être l'un des seuls à le connaître encore. Et sa voix s'éleva comme la douce musique des siècles et je l'enregistrai pieusement. Il me donnera sa bénédiction et ira mourir quelques semaines après à Jérusalem, dans sa maison natale, récupérée après la guerre des Six jours" (page 152).

Acher Mizrahi revint dans le courant du mois d'Août 1967 en Israël. Il retrouva Jérusalem, trente huit ans après l'avoir quittée; Se promena dans la vieille ville entre les murailles, y rencontra d'anciennes connaissances, effleura d'une main tremblante les pierres du Kotel, revit son quartier de Yemin Moché et le moulin de Montefiore.

Hospitalisé, il entendit la veille de "Simhat Thora" les prières et les chants qui se disaient pour la première fois devant la "Porte de Jaffa", à Jérusalem qui venait d'être réunifiée. Un sourire se dessina sur son beau visage, il écoutait ces chants et ses chants

de la fenêtre ouverte, il ferma alors les yeux pour la dernière fois, dans cette Jérusalem qu'il aimait tant.

Dans le courant de l'année suivante, ma mère, eut la sage intuition, de permettre gracieusement la réédition du livre de son père "Ma'adané Mélekh".

Le "Chabath Zakhor" fut consacré cette année là à la mémoire d'Acher Mizrahi dans de nombreuses synagogues de Jérusalem avec la participation des Rabbins, Ovadia Yoseph, David Chlouch et David Guez. Le grand rabbin de Jérusalem Elihaou Pardès qui avait connu Acherico depuis sa tendre enfance, évoqua dans son discours la vie riche et pleine d'enseignements d'Acher Mizrahi.

Que son souvenir soit béni.


Je voudrais enfin remercier mon vieil ami Claude Sitbon de m'avoir encouragé et aidé à faire paraitre cet ouvrage, ainsi que Robert Attal pour ses conseils précieux, et pour avoir mis à ma disposition l'ouvrage original de mon grand père....T

التعديل الأخير تم بواسطة : Sami Dorbez بتاريخ 16/06/2013 الساعة 01h30
رد مع اقتباس
  #6  
قديم 16/06/2013, 01h37
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

كتب ولحن لحبيبة مسيكة الأغاني التالية:



- يا ناس اسمعوا الغريبة
- اللي جرالي انا حبيبة
- جيت من الخدمة فرحانة
- دخلت للفرش نسانا التعب
- رمى عليا النار
- ما تقولش الدنيا نستنا
- اللي املي ما خليتوش
- الكامل السهر
رد مع اقتباس
  #7  
قديم 16/06/2013, 02h38
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

صورة نادرة لأشير المزراحي ودليلة الطليانة ومسعود حبيب في باريس 1930





الصور المرفقة
نوع الملف: jpg 1930-paris- dalila - acher -et mas3oud habib------by sami dorbez.jpg‏ (43.6 كيلوبايت, المشاهدات 191)
رد مع اقتباس
  #8  
قديم 16/06/2013, 02h46
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

تحفته التي غناها معظم فناني تونس



يا ناس هملت
(بخط يده)




يا ناس هملت التحفة النادرة بصوته
(كلمات والحان اشير المزراحي)
الصور المرفقة
نوع الملف: jpg ya nass hmelt - achir mezrahi - tunis- by sami dorbez.jpg‏ (101.8 كيلوبايت, المشاهدات 191)
الملفات المرفقة
نوع الملف: mp3 ya ness hmelt wa 3malt ere7la - acher mezrahi - by sami dorbez.mp3‏ (3.13 ميجابايت, المشاهدات 91)
رد مع اقتباس
  #9  
قديم 16/06/2013, 23h47
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

باعوني بلاش


كلمات والحان وغناء
اشر المزراحي
الملفات المرفقة
نوع الملف: mp3 ba3ouni blech - acher mezrahi - by sami dorbez.mp3‏ (4.14 ميجابايت, المشاهدات 66)
رد مع اقتباس
  #10  
قديم 16/06/2013, 23h51
الصورة الرمزية Sami Dorbez
Sami Dorbez Sami Dorbez غير متصل  
كابتن المنتدى
رقم العضوية:18625
 
تاريخ التسجيل: mars 2007
الجنسية: تونسية
الإقامة: تونس
العمر: 45
المشاركات: 1,758
افتراضي رد: آشـيـر مزراحي (Acher Mizrahi)

أشير المزراحي وزوجته راشيل وابنائه




الصور المرفقة
نوع الملف: jpg Acher_Mizrahi et son epouse Rachel et ses enfants...www.sama3y.net.....sami dorbez.jpg‏ (51.1 كيلوبايت, المشاهدات 176)
رد مع اقتباس
رد


الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 1 ( الأعضاء 0 والزوار 1)
 
أدوات الموضوع
طرق مشاهدة الموضوع

تعليمات المشاركة
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع إلى


جميع الأوقات بتوقيت GMT. الساعة الآن 19h19.


 
Powered by vBulletin - Copyright © 2000 - 2010, Jelsoft Enterprises Ltd